Tout-petits

Les tout-petits sont les enfants de 13 à 36 mois. À cet âge, les enfants explorent, apprennent à marcher et à communiquer, font l'apprentissage de la propreté, cessent de boire au sein, apprennent à faire face à l'angoisse de la séparation et développent des relations basées sur la confiance. C'est aussi la période pendant laquelle les enfants font des crises de colère, se cognent la tête, lancent de la nourriture, craignent les étrangers, arrachent leur couche et grimpent sur tout.
Ces comportements sont typiques des tout-petits, qu'ils soient ou non atteints d'hémophilie.

  1. Les hauts et les bas
  2. Une question d'équilibre
  3. Passez de bons moments avec votre enfant

Les hauts et les bas

Cette période est l'une des plus difficiles pour les parents d'un tout-petit atteint d'hémophilie. Souvenez-vous qu'à cet âge, votre enfant doit pouvoir explorer librement et apprendre à fixer ses propres limites. Si vous surprotégez votre enfant, vous pourriez émousser son désir d'exploration. Votre enfant tombera souvent et, à cause de son âge, ne fera pas nécessairement le lien entre ses chutes et ses blessures. Il est certain qu'il se blessera. Quand cela arrivera, il sera très important de lui apprendre que le traitement permet de guérir sa blessure.

Une question d'équilibre

Un enfant d'un an est quelque peu hypermétrope et sa vision du relief est limitée. À l'âge de deux ans, l'acuité visuelle est de 20/60, puis elle s'améliore encore, étant de 20/40 à l'âge de trois ans. Comme votre enfant se heurtera constamment à des objets, il est pratiquement impossible de prévenir les blessures mineures. Vous pouvez matelasser les coins aigus ou les vêtements de votre enfant, mais il est important de ne pas le surprotéger. Certains pédiatres préconisent le port d'un casque, mais d'autres sont d'avis que le port d'un casque déséquilibre l'enfant et que celui-ci doit apprendre à marcher sans casque. Si votre enfant est atteint d'hémophilie grave, il aura probablement sa première hémorragie quand il est tout petit. Si votre enfant se blesse, vous devez connaître les traitements possibles. C'est souvent quand l'enfant est tout petit que la possibilité de perfusions à domicile est présentée pour la première fois. Il pourrait y avoir des obstacles à surmonter, par exemple une difficulté à trouver la veine pour procéder à l'injection. C'est un sujet dont vous devez discuter avec votre équipe de soins intégrés. Cette équipe est là pour vous aider et vous devriez toujours téléphoner à l'infirmière coordonnatrice ou à l'hématologue si vous avez des inquiétudes, par exemple si vous n'êtes pas certain si votre tout-petit a une hémorragie.

Passez de bons moments avec votre enfant

Amusez-vous avec votre tout-petit. N'oubliez pas que c'est un enfant normal qui, comme tous les tout-petits, a besoin d'explorer et de faire l'apprentissage de son milieu. Avec le temps, vous acquerrez expérience et confiance, et les soins de votre enfant deviendront tout naturels pour vous. Le traitement préventif est la clé de la normalisation du mode de vie de votre enfant. Il y aura toujours des hauts et des bas, mais cela est aussi vrai pour un enfant qui n'est pas hémophile; passez donc de bons moments avec votre enfant.