Sexe et hémophilie

Cliquez sur la question qui vous intéresse:

Q: Est-ce que la masturbation pose un risque pour la santé?

La masturbation est souvent considérée comme un sujet tabou, mais c'est une façon saine et naturelle d'explorer votre propre corps et la sexualité. Il n'y a également pas de quoi avoir honte: on a estimé que 98 pourcents des garçons ont eu un orgasme par la masturbation vers l'âge de 18 ans.

Rappelez-vous que vous pouvez avoir un saignement partout où le sang coule, y compris votre pénis. Une blessure au pénis peut causer des saignements externes, une décoloration de l'urine, un gonflement ou une douleur. Si vous avez un de ces symptômes, vous devriez contacter votre médecin.

Vous devez également être conscient du fait que vous êtes susceptible de subir une hémorragie interne dans votre muscle psoas. Ce muscle, qui est ancré sur chaque côté de la colonne vertébrale inférieure et s'étend dans la région pelvienne jusqu'à l'articulation de votre hanche, vous permet de déplacer vos hanches librement et vous aide à maintenir une posture debout. Les saignements du psoas ne sont pas immédiatement apparents, mais si vous ne pouvez pas redresser vos jambes en position couchée ou sortir du lit sans utiliser vos mains pour vous soutenir, vous devriez aller aux urgences pour le diagnostic et un éventuel traitement.


Q: Des «caresses» à l'acte, dois-je m'inquiéter?

Les préliminaires - y compris les bisous, les caresses et le sexe oral - peuvent sembler comme une option moins risquée que la pénétration sexuelle, mais vous devez être responsable et conscient des problèmes potentiels. Il est important de se rappeler que tout ce qui implique «l'aspiration» délibérée du sang à la surface de la peau - y compris les morsures, les mordillements et les suçons - peuvent causer plus de problèmes si vous êtes hémophile que pour quelqu'un d'autre. Si quelqu'un vous mord et blesse la peau, vous allez saigner pendant une longue période, ça va faire mal, et vous pourriez avoir un risque d'infection.

Q: Est-il sûr pour moi d'avoir des relations sexuelles?

Oui. Votre décision d'avoir des rapports sexuels doit être guidée par vos propres croyances et valeurs, mais est un élément naturel et important pour une relation saine. Vous devez cependant être responsable. D'une certaine manière le sexe est comme toute autre activité: au plus ardu ou aventureux il est, au plus le risque de saignement est élevé.

Il est également essentiel que vous utilisiez un préservatif chaque fois que vous avez une relation sexuelle vaginale, anale ou orale - non pas parce vous êtes hémophile, mais parce que le préservatif peut vous protéger contre l'infection de virus comme le HIV, l'hépatite B ou C ou d'autres maladies sexuellement transmissibles. Bien sûr, les préservatifs, s'ils sont utilisés correctement, peuvent également aider à prévenir les grossesses non désirées.


Q: Certaines positions sexuelles sont-elles mieux que d'autres?

Bien que le type de position sexuelle que vous adoptez a peu de lien avec une augmentation du risque de saigner, si votre mobilité articulaire est limitée ou si vous souffrez de douleurs articulaires, vous trouverez que certaines positions sont plus faciles que d'autres. La clé est de connaître vos limites.

Par exemple, les positions qui vous demandent de supporter votre poids ou celui de votre partenaire seront plus difficiles à maintenir, tandis que les positions qui mettent moins de pression sur vos articulations seront plus confortables. Si vous êtes restreint dans vos mouvements ou avez des douleurs dans les genoux, vous pouvez vous allonger sur le dos avec votre partenaire au-dessus de vous. Cela lui permet de soutenir son propre poids et de fournir la plupart des mouvements pendant l'amour. Il peut également être plus facile pour vous d'avoir des rapports dans des positions côte à côte.


Surveillez les signes d'une hémorragie après avoir eu une activité sexuelle, y compris:

 

  • Ecchymoses sur la surface de la peau
  • Saignements prolongés dans la bouche après avoir fait l'amour
  • Saignements dans les muscles, comme le mollet, l'avant-bras ou la hanche, ce qui peut se traduire par des raideurs, des fourmillements, des gonflements, des douleurs et réduire la circulation
  • Saignements dans les articulations comme les genoux, les coudes et les chevilles, après une torsion ou le fait de mettre du poids sur ces articulations, ce qui peut également se manifester par une raideur, une douleur et une restriction de mouvements